Views
1 year ago

Qualité Références n° 50

  • Text
  • Novembre
  • Octobre
  • Processus
  • Risques
  • Sigma
  • Travail
  • Formation
  • Crise
  • Conseil
  • Gestion
LE GUIDE 2010 DES ORGANISMES DE CONSEIL ET DE FORMATION

ACTUALITÉS VIE DE

ACTUALITÉS VIE DE BUREAU Plus de 4 heures par jour devant un écran Dominés par l’informatique et les télécommunications, les salariés sont sollicités en permanence par la messagerie interne, les messages instantanés, les appels téléphoniques, les SMS et toutes sortes d’alertes. Conséquence : une évolution profonde de notre relation au travail, de son organisation et de ses valeurs. Selon une étude réalisée par Sciforma (éditeur de PSNext, solutions web de gestion de portefeuilles de projets), notre temps de travail est de plus en plus morcelé. L’ordinateur est aujourd’hui l’outil de travail généralisé et indispensable. 70% des répondants déclarent l’utiliser au moins 6 heures durant leur journée de travail. Au total, 93,3% des collaborateurs passent plus de 4 heures sur leur ordinateur chaque jour. La messagerie électronique est omniprésente et les sources de déconcentration multiples. En moyenne, un collaborateur reçoit 34 courriels par jour. 15,5% des personnes interrogées déclarent même recevoir plus de 60 courriels quotidiens. En y ajoutant les SMS, chacun déclare recevoir en moyenne 40 messages par jour soit en moyenne un message toutes les 12 minutes. Il est important de noter que près d’un messages sur trois revêt un caractère personnel. Un message toutes les 12 minutes Les personnes interrogées disent être informées en temps réel de l’arrivée d’un nouveau message. 93% sont en effet alertées immédiatement de l’arrivée d’un nouveau courriel, 68% de la réception d’un nouveau SMS, mais surtout 75% des personnes sondées interrompent leurs tâches en cours pour regarder le contenu d’un nouveau message entrant. Impossible donc de rester concentré sur une seule et même mission sans être interrompu. « L’entreprise est de moins en moins un lieu de production au sens classique. Le travail devient une interaction, un échange, un dialogue permanent. L’entreprise favorise et exige cette interactivité dont elle fournit les outils » Jérôme Anrès, PDG de Sciforma. 38,3% des répondants déclarent passer plus d’une heure par jour sur leur ordinateur pour s’informer. Ils sont même 15% à y consacrer plus de deux heures. Ils sont Impossible de rester concentré plus de 12 minutes sur son travail sans être interrompu - 93,3% des Français passent plus de 4 heures par jour sur leur ordinateur - 70% déclarent utiliser leur ordinateur pour gérer leurs affaires personnelles au bureau - Plus d’un Français sur deux se connecte à des réseaux sociaux durant ses heures de travail - Près d’un message sur 3 revêt un caractère non professionnel - 75% avouent interrompre leur travail pour regarder le contenu d’un nouveau message qu’ils viennent de recevoir - Pour plus des deux tiers des Français, ce qui est urgent passe avant ce qui est important, et 25% des sondés estiment ne travailler que dans l’urgence Etude auto-administrée en ligne réalisée auprès de 4 150 salariés en France du 15 au 25 juin 2010 (65,5% d’hommes et 34,5% de femmes, 20% de 20 à 30 ans, 30,9% de 30 à 40 ans, 27,3% de 40 à 50 ans, 18,2% de 50 à 60 ans et 3,6% de plus de 60 ans. Résultats détaillés de l’étude Sciforma (www.sciforma.com) sont disponibles sur demande ibouscatie@sciforma.fr). 33,9% à déclarer utiliser régulièrement leur ordinateur au bureau pour se cultiver. Ensuite, 57% avouent s’en servir occasionnellement pour se distraire et 70% déclarent l’utiliser pour gérer leurs affaires personnelles (banque, factures, impôts etc..). Enfin, plus d’une personne sondée sur deux avoue se connecter à des réseaux sociaux à partir de son lieu de travail. Priorité aux urgences plutôt qu’aux tâches importantes Malgré la fréquence des interruptions, les Français au travail gardent le cap et leurs objectifs. Ils sont 91,4% à affirmer détenir une liste professionnelle de « choses à faire ». Ils sont même 82,5% à savoir en arrivant le matin au travail ce qu’ils doivent ou veulent réaliser comme tâches. Mais l’urgence l’emporte. En effet, s’ils ont deux tâches à réaliser, une importante et l’autre urgente, 71,4% des répondants réalisent la tâche urgente en premier. La majorité des personnes sondées, mis à part quelques situations d’urgence imprévisibles, estiment pouvoir planifier son travail correctement, mais 25% des répondants se déclarent toutefois « en permanence sous pression » et contraints de « ne gérer que des urgences ». Etre au travail c’est avant tout « être à son poste » : en France, les pauses sont rares et expliquent peu les absences. Les fumeurs sont de moins en moins nombreux et 77,4% des répondants disent ne jamais « sortir pour fumer ». Près des 2/3 reconnaissent cependant utiliser les couloirs de l’entreprise pour parfois y discuter. 65% prennent « parfois » un café et seulement 48,1% sont « parfois en retard ». Les absences du poste de travail s’expliquent « souvent » par une réunion (57,4% des personnes interrogées), ou un rendez-vous (42,6%) ou encore pour aider un collègue (49,1%) ■ QUALITÉ RÉFÉRENCES ➤ OCTOBRE, NOVEMBRE, DÉCEMBRE 2010 ➤ PAGE 12

Moody International Certification Une souplesse de fonctionnement Des délais d'intervention rapides CERTIFICATION QSE : ISO 9001 - ISO 14001 - OHSAS 18001 AGRO-ALIMENTAIRE : HACCP, GTP/CSA, Eurepgap, IFS/BRC, ISO 22000 AUTOMOBILE : ISO TS 16949 AÉRONAUTIQUE : AS 9100/EN 9100 Un partenaire de proximité Une expérience confirmée sur les 5 continents le partenaire de votre certification 89 rue Damrémont - 75018 PARIS Tél. : 01 42 54 01 21 - Fax : 01 42 54 42 03 contact.mic.france@moodyint.com

Qualité Références - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.qualite-references.com