Qualité Références n°55

  • Leger
  • Mise
  • Ainsi
  • Outils
  • Janvier
  • Mars
  • Risques
  • Certification
  • Travail
  • Entreprises
  • Gestion
LA GESTION DE L’INFORMATION DE L’ENTREPRISE

ACTUALITÉS CONFORMITÉ

ACTUALITÉS CONFORMITÉ ALIMENTAIRE Pesage et inspection pour assurer la sécurité et la conformité des aliments Spécialiste du pesage et de l’instrumentation de précision, Mettler-Toledo a publié un guide sur la conformité alimentaire, une heureuse initiative dans un contexte de défiance vis-à-vis de l’agroalimentaire. Les pressions s’intensifient sur les fabricants et les distributeurs ont réagi pour la mise en place de programmes internationaux de sécurité et de qualité, tels que les normes BRC, IFS, SQF et FSSC 2200 abordés dans ce guide. Au sommaire : le suivi et la traçabilité, les réglementations et le condition- nement, la détection des corps étrangers, la conformité des équipements aux normes d’hygiène, l’étalonnage et le contrôle des appareils de surveillance et de mesure. Disponible de notre part auprès de laetitia.gendron@mt.com BAROMÈTRE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS EN ENTREPRISE La France bonne élève mais peu certifiée Réalisé à l’initiative de DEKRA Industrial, le Baromètre européen de la prévention des risques en entreprise permet de confronter les résultats en France (progrès en matière de prévention, émergence de nouvelles pathologies…), à ses voisins de l’Union. Au total, 85 % des entreprises françaises n’ont pas enregistré d’événements spécifiques liés à la santé ou à la sécurité au travail entre 2008 et 2011. C’est en France que les entreprises s’affirment comme les mieux armées en matière de prévention puisqu’elles déclarent à 89% n’avoir enregistré aucun des évènements évoqués lors de l’enquête (contre 82 % en Allemagne). Cependant, c’est en France que l’on retrouve le sentiment d’insécurité le plus fort, 98% des personnes interrogées pensant qu’au moins un des leurs est confronté à un danger latent. En ce qui concerne l’implication des différentes fonctions au sein de l’entreprise, c’est en France que la direction de l’entreprise est la plus impliquée: 56% contre 45% en Espagne et seulement 38% en Allemagne. Ceci s’explique notamment par le fait que depuis 1995 l’employeur est considéré comme responsable de la prévention des risques et peut être inculpé en cas d’accident grave. La France en retard de certification On retrouve également les entreprises françaises en bonne place quant à la création du document unique (DU, transposition par écrit de l’évaluation des risques dans l’entreprise). Si 81% d’entre elles le produisent, ce qui est un bon résultat même si le DU est obligatoire dans toute société, elles sont 71 % à le faire en interne. Or ainsi créé, le document ne couvre généralement pas tout et n’assure pas la prévention de l’ensemble des risques. De très bons résultats pour la France qu’il faut toutefois nuancer. En matière de certification qualité, bien que des efforts aient été faits, la France n’est pas un modèle, seulement 54% des entreprises interrogées sont certifiées. Quant au document unique, il est certes réalisé mais peu ou pas actualisé au fil du temps, or tout son intérêt est d’évoluer dans le temps pour accompagner l’entreprise dans son développement. Une volonté de prévention à l’échelle européenne Alors que les accidents au travail ont diminué partout en Europe, la façon dont les entreprises gèrent la prévention s’améliore constamment. Ce succès est dû aux efforts faits au niveau local dans chaque pays mais aussi à l’échelle européenne. L’Union Européenne a, en effet, fixé des objectifs visant à réduire de 25% le nombre d’accidents au travail dans les pays membres entre 2007 et 2012. Un projet ambitieux mais qui s’inscrit dans la baisse observée du nombre d’accidents mortels entre 2002 et 2004 (-17 %) et des accidents du travail nécessitant plus de 3 jours d’arrêt (-20%). En ce qui concerne la certification, les entreprises espagnoles sont largement en tête face à leurs concurrentes européennes. 79% d’entres elles sont certifiées ISO 9000, 9001 (qualité) contre 71 % en Allemagne et 69% aux Pays-Bas. On retrouve la même tendance en matière de certification environnementale (ISO 14000) et sécurité (OHSAS 18000, 18001). Ceci s’explique d’une part parce que l’état espagnol accorde des aides aux entreprises désireuses d’obtenir des certifications, d’autre part parce que c’est un pré-requis pour pouvoir répondre à des appels d’offres publics. Les autres pays interrogés sont en nette progression, la France, par exemple, est passée de 29 % d’entreprises certifiées en 2004 à 54% en 2011. Cependant, les entreprises sont encore trop nombreuses à considérer la certification comme une fin en soi, un label à obtenir et non comme un pas en avant dans leur programme de développement global ■ QUALITÉ RÉFÉRENCES ➤ JANVIER, FÉVRIER, MARS 2012 ➤ PAGE 8

ACTUALITÉS SYSTÈME DE MANAGEMENT INTÉGRÉ Certifié OHSAS 18001, RS finalise son SMI avec BSI BSI (British Standard Institution) a accrédité la certification OHSAS 18001 de RS France. La filiale de RS Components, distributeur mondial de composants électroniques, électromécaniques et industriels, complète ainsi son système de management intégré. La certification OHSAS 18001 (« Occupational Health and Safety Assessment Series ») est le référentiel reconnu mondialement pour les systèmes de prévention et de gestion de la santé et de la sécurité au travail. Déjà certifiée selon les normes internationales ISO 9001 pour son système de management de la qualité, et ISO 14001 pour son système de management de l’environnement, RS France finalise ainsi la mise en place de son système de management intégré qui associe du point de vue documentaire et audits les trois domaines Qualité – Sécurité – Environnement (Management QESS). « Nous sommes fiers de cette certification car elle s’inscrit dans une démarche globale d’amélioration continue » déclarait Stéphane Maffli, Country Manager (directeur pays) RS France, poursuivant : « De plus, c’est un référentiel choisi au niveau du groupe avec une démarche globale pour l’ensemble des filiales. Aujourd’hui, c’est un outils de management par rapport à la politique du groupe avec des objectifs de communication et de formation ». Objectif zéro accident Avec cette certification, RS s’est fixé l’objectif de zéro accident avec arrêt grâce notamment à la prévention, la communication et la sensibilisation. L’implication forte du personnel et du management est recherchée par l’identification des presque-accidents et la création d’un réseau de contacts dans les différents départements... En parallèle de sa certification, RS a mis en place, entre autres, un système d’affichage interne appelé « Open your eyes » (Ouvrez les yeux) dont le principe est « chacun est responsable de soi mais aussi des autres » et un projet e-learning d’évaluation des risques individuel baptisé« Projet écran sécurité plus ». Chaque salarié a ainsi pu suivre une formation sur son poste de travail pour prévenir des risques liés au travail sur écran. Cette nouvelle certification s’intègre dans une démarche globale et initie une réelle politique de prévention des risques et de protection des individus au quotidien dans l’entreprise ■ QUALITÉ RÉFÉRENCES ➤ JANVIER, FÉVRIER, MARS 2012 ➤ PAGE 9

Qualité Références - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.qualite-references.com