Views
1 year ago

Qualité Références n°65

  • Text
  • Gestion
  • Processus
  • Decembre
  • Entreprises
  • Permet
  • Travail
  • Ainsi
  • Certification
  • Risques
  • Collaborateurs
DOSSIER : L’informatique au cœur du management QSE

QUALITÉ RÉFÉRENCES

QUALITÉ RÉFÉRENCES DECEMBRE 2014 PAGE 10

ACTUALITÉS CERTIFICATION AB Certification accréditée ISO 50001 Forte de sa bonne connaissance des attentes des entreprises dans les certifications ISO (9001, 14001, etc.), cet organisme vient d’être accrédité ISO 50001 par le Cofrac. Grâce à cette nouvelle compétence, AB Certification va être en mesure d’accompagner et de guider ses clients sur le chemin des économies d’énergie. MPQ Electronique, l’une des entreprises faisant confiance à AB Certification Créé en 1997, AB Certification est un organisme de certification indépendant proposant une large gamme de services pour la certification des systèmes de management. Accrédité par le Cofrac dès 1999 pour l’ISO 9001, membre de l’Afnor, AB Certification a rapidement élargit son domaine de compétences en obtenant une seconde accréditation du Cofrac pour la norme ISO 14001. L’organisme a aussi été habilité par l’Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (ANESM) pour l’évaluation externe des établissements et services sociaux et médico-sociaux. Depuis le 20 novembre 2014, l’entreprise est accréditée ISO 50001 version 2011 ; une norme qui prônant la gestion efficace de l’énergie, aide les organisations à réaliser des économies, à réduire leur consommation d’énergie et ainsi, à contribuer à contenir le réchauffement climatique. La norme ISO 50001 se fonde sur l’amélioration continue ; un modèle de système de management que l’on retrouve dans d’autres normes bien connues comme l’ISO 9001 et ISO 14001. Ainsi, il est plus facile pour une organisation, d’intégrer le management de l’énergie à l’ensemble des efforts qu’il met en œuvre pour améliorer son management de la qualité et son management environnemental. Une attente du marché AB Certification est en mesure de faire intervenir une centaine d’auditeurs chez ses clients pour avancer sur la voie de l’amélioration continue. Environ une quarantaine d’entreprises – principalement des PME – sont vivement intéressées par la démarche ISO 50001. Environ la moitié d’entre-elles ont obtenu la certification correspondante avant la fin 2014 et les autres vont immanquablement suivre dès les premiers jours de 2015. La norme ISO 50001 est éminemment pragmatique. Elle préconise par exemple, de procéder à des mesures concrètes comme des relevés de consommation étalés dans le temps, pour appuyer les politiques d’économies d’énergie prévues et éventuellement les faire évoluer. Il y a donc ipso facto matière à optimiser la consommation énergétique. Cette caractéristique de prise directe avec la réalité, autorise des retombées financières relativement immédiates quantifiables, ne serait-ce que parce qu’une nouvelle ligne de crédit va apparaître au bilan de l’organisation. Une organisation qui obtient la certification ISO 50001 se voit récompensée par le doublement de la contrevaleur des certificats d’économie d’énergie (CEE) auxquels elle peut prétendre. Le dispositif des CEE, créé par la loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique (POPE du 13 juillet 2005), est l’un des instruments de la politique de maîtrise de la demande énergétique. Selon ce dispositif, les organisations qui engagent des opérations d’économie d’énergie, reçoivent des CEE. Elles peuvent céder ou échanger ces CEE aux vendeurs d’énergie (électricité, gaz, chaleur, froid, fioul domestique ou carburants pour automobiles). Un objectif triennal est défini et réparti entre ces derniers en fonction de leurs volumes de ventes. En fin de période, les vendeurs d’énergie doivent justifier la détention d’un montant de CEE équivalent à l’accomplissement de leurs obligations. Parce qu’au regard de ce qui précède, la norme ISO 50001 permet mieux identifier les retombées favorables à l’environnement, les organisations certifiées bénéficient d’une meilleure image, notamment en matière de responsabilité sociétale. C’est en effet, l’assurance pour les collaborateurs, comme pour les clients, les fournisseurs et les partenaires, de travailler avec une entreprise responsable. La norme ISO 50001 est donc complémentaire à la certification ISO 14001 ainsi qu’à la démarche d’évaluation volontaire aux critères définissant l’ISO 26000. C’est aussi une nouvelle démarche permettant de remettre en cause de manière régulière, les pratiques de l’organisation. Elle permet de se poser les bonnes questions quant à la consommation énergétique. Par leur vision pragmatique et leur connaissance du domaine d’activité concerné, les auditeurs permettent d’identifier les points faibles. Thierry PIGOT QUALITÉ RÉFÉRENCES DECEMBRE 2014 PAGE 11

Qualité Références - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.qualite-references.com