Views
1 year ago

Qualité Références n°65

  • Text
  • Gestion
  • Processus
  • Decembre
  • Entreprises
  • Permet
  • Travail
  • Ainsi
  • Certification
  • Risques
  • Collaborateurs
DOSSIER : L’informatique au cœur du management QSE

Développer le Capital

Développer le Capital Humain de l’Entreprise Salon - Conférences des outils et services dédiés aux dirigeants d’entreprises, aux DRH, aux responsables de la Formation et des Systèmes d’Information PARIS EXPO PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1 & 4.2 24*-25-26 MARS 2015 * A partir de 14h www.solutions-ressources-humaines.com En parallèle Avec le soutien de Le salon de la formation à distance et en ligne QUALITÉ RÉFÉRENCES DECEMBRE 2014 PAGE 26 @Solution_RH Salon Solutions RH - Le groupe des professionnels des solutions RH

PERFORMANCE MÉTIERS Le management responsable, clé du 21e siècle ? L’entreprise peut-elle encore se développer avec toute l’agilité qu’impose une compétition exacerbée par la mondialisation sans revoir les fondamentaux du management ? Le management fondé sur la recherche du résultat responsable s’appuie sur la confiance, l’énergie, l’authenticité, l’engagement et d’autres forces encore… Quand on sait que plus de 25 % des actifs souffrent du stress au travail (source issue du Ministère du travail, in BFM Business du 20 octobre2014). Quand on sait que le stress au travail représente 2 % du PIB national. Quand on sait qu’il est à l’origine de symptômes psychosomatiques relativement profonds qui deviennent souvent chroniques et qu’il est à l’origine de la plupart des burn out. Quand on sait qu’il se propage comme un virus qui détruit l’innovation, la créativité, l’expression de chacun, l’autonomie et la responsabilisation de tout un système. Quand on sait qu’il se concrétise sous forme d’absentéisme et, paradoxalement aussi par le présentéisme, qui consiste à être présent physiquement mais absent moralement. Alain Manoukian, co-fondateur de mysuccess.fr Comment pouvons-nous, nous les managers, les responsables des ressources humaines et les dirigeants, ne pas nous poser la question sur notre responsabilité d’encadrant ? Comment ne pas nous interroger sur notre façon d’être, sur notre manière de faire, sur notre style de management, sur notre rôle d’animateur, sur l’interprétation du scénario du film de notre vie? Loin de moi l’idée de faire porter toute la responsabilité sur le corps dirigeant. Des acteurs salariés du monde de l’entreprise mal intentionnés savent parfaitement se mettre en victime et profiter du système. Toutefois, j’ai une réelle confiance en l’espèce humaine et ma conviction est que ce ne sont qu’une minorité qu’il faut certes débusquer et recadrer. Le corps managérial doit revoir ses fondamentaux Qu’il s’agisse d’une structure familiale ou qu’elle soit administrée par un comité d’actionnaires, c’est bien le patron de l’entreprise qui doit mettre en place un management par l’exemplarité quitte à d’abord balayer devant sa porte. Comme il y a de bons et de mauvais acteurs, il y a de bons et mauvais managers. Et soyons francs pour une fois, quand on écoute ce qui se dit autour de nous, en coulisse, dans l’ombre, nous entendons plus souvent de nos amis, collègues, nos relations dire que tel manager ne tient pas la route, qu’il n’est pas bon. N’y aurait-il que de la fumée sans feu ? Je suis convaincu que les entreprises pérennes de demain seront celles qui auront développées un management responsable qui enfin, prenne en compte, la véritable richesse de l’entreprise, à savoir les femmes et les hommes qui la composent. Pour évoluer dans le bon sens et vers le bon sens, la fonction managériale doit impérativement s’engager vers un management responsable qui à la fois, prenne en compte et respecte tant les aspects économiques que les aspects humains et, pourquoi pas, les « facettes environnementales » de ce métier. Durant la majeure partie du XXe siècle jusque dans les années 80, la voie du chef comme on disait alors, était toute tracée. On entendait souvent parler de meneur d’hommes. Cette expression véhiculait une notion de puissance fortement masculine et un brin de paternalisme autocrate. Une fois promu à ce poste, le rôle était simple. Le manager était celui qui savait, les autres QUALITÉ RÉFÉRENCES DECEMBRE 2014 PAGE 27

Qualité Références - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.qualite-references.com