Views
1 year ago

Qualité Références n°65

  • Text
  • Gestion
  • Processus
  • Decembre
  • Entreprises
  • Permet
  • Travail
  • Ainsi
  • Certification
  • Risques
  • Collaborateurs
DOSSIER : L’informatique au cœur du management QSE

OUTILS Plus de

OUTILS Plus de réactivité et de souplesse, moins de stress Pour mieux comprendre les méthodes agiles – plus précisément le Scrum dans notre cas – et leurs influences sur le succès d’une entreprise, il faut en passer par le rappel de quelques principes. Les méthodes agiles capitalisent sur l’organisation du travail de toute une équipe pluridisciplinaire sur des périodes courtes. L’état d’esprit de cette équipe repose sur la notion essentielle du partage des compétences et sur une solide conception de l’humain. Le travail collaboratif, son fondement, respecte trois valeurs principales : l’adaptation, la transparence et les valeurs du manifeste agile (code de conduite du principe même de l’agilité). Observez une nuée d’oiseaux faisant face à un prédateur : rapidité, intensité et stratégie. Pour l’agilité, c’est la même chose. Et pour les équipes de part et d’autre, cette méthode représente un certain nombre d’avantages. Désormais, ce sont les directions métier qui décident des fonctionnalités et de leur priorité. Les équipes de développement, de leur côté, estiment la difficulté de réalisation de ces fonctionnalités. Ainsi, les responsabilités sont portées par les bonnes personnes, sur leur propre domaine de compétences. Le résultat final répondra forcément aux demandeurs et dans des délais réalistes, portés par les développeurs. Le management ne tient qu’une place minime dans le Scrum et il s’applique de manière horizontale. D’un point de vue quotidien et humain, les collaborateurs notent une nette amélioration de l’environnement professionnel. Le cadre de travail offre à chacun, aux débutants comme aux confirmés, une vraie place dans le processus tant au niveau participatif qu’informatif. Toute l’équipe détient le même niveau d’information dans l’avancement du projet : tout autant appréciable qu’indispensable. Ainsi, on ne déplore plus de développements de dernière minute, donc moins de stress. Davantage de tests et donc plus de fiabilité garants de la qualité délivrée. Les développements de fonctionnalités ont pour objectif d’être livrés au terme de Sprints : ces périodes courtes fixent un cadre temporel (de 15 jours par exemple) et permettent aux équipes de se projeter à court terme plutôt qu’à long terme. C’est humain mais cela rend le travail beaucoup plus stimulant, motivant et moins stressant. Cette méthode appréciée par la grande majorité des collaborateurs a un effet non négligeable pour les clients à qui l’on offre davantage de visibilité sur l’évolution de leurs outils. Des clients acteurs dans le développement des produits Ne perdons pas de vue que l’important en agilité, c’est d’accorder du crédit et des bénéfices pour les utilisateurs des solutions. Accorder à son fournisseur une confiance aveugle, cela tient presque de l’utopie. Pourtant, les résultats de la méthode agile sont bien réels. La confiance s’établit rapidement grâce à de l’écoute et davantage de réactivité. N’est-il pas alors plus pertinent de parler de partenariat que de relation client – fournisseur ? Lorsqu’une relation de confiance s’installe entre un commercial et son client potentiel, la partie s’engage dans de bonnes conditions. Effectivement, cette transparence sous-entend une proximité appréciable des équipes commerciales avec celles du développement du produit. La méthode agile permet à tous les acteurs de s’exprimer et prend en compte chaque demande et chaque remarque. De cette manière, elle supprime les éventuelles inégalités entre un discours commercial sur-vendeur et ce qui va réellement être développé. La vente dépend de la capacité à anticiper, à être réactif et à rester à l’écoute. La justesse reste une force dans une société où tout va vite. De plus, dans la mesure où les codes de la hiérarchie sont absents, la participation de tous dans le développement du produit est la bienvenue. Un prospect accompagné d’un commercial ont même la possibilité de mettre au point une fonctionnalité en rédigeant un cahier des charges complet et sur mesure. N’est-ce pas un excellent moyen de séduire un client et de présenter un produit complet ? C’est une approche qui permet d’imaginer que différents collaborateurs d’une entreprise, tels que le DSI, le responsable qualité et celui des ressources humaines puissent participer au développement du logiciel que l’organisation s’apprête à acquérir. Le principe de l’agilité casse les codes. De vrais acteurs pour de vraies décisions : tel est l’objectif d’une méthode qui mérite de faire tâche d’huile. Younès DRAA, ingénieur d’affaires QualNet QUALITÉ RÉFÉRENCES DECEMBRE 2014 PAGE 56

PUBLIRÉDACTIONNEL COMMUNIQUÉ Où en êtes-vous de la maîtrise de vos risques ? par David Balme, CEO, Challenge Optimum S.A. Outil de gestion par excellence des compagnies d’assurance et des établissements financiers en général, le « risk management » s’est imposé dans les autres secteurs d’activité relativement récemment en réponse aux nouvelles contraintes économiques et réglementaires, toujours plus complexes. Les organismes de normalisation ont apporté leur contribution par le biais de normes dédiées à la gestion des risques dans tous les domaines: COSO (Committee of Sponsoring Organizations) pour le contrôle interne des entreprises dès 1985, accords de Bâle entrés en vigueur en 1992 pour constituer une réserve de capital minimum dans les banques, ISO 14001 et OHSAS 18001 dans les années 90 Avec Click-N-Manage®, il est possible de visualiser sur la matrice le niveau de maîtrise des risques, base sur le système qualité en place. pour maîtriser les impacts sur l’environnement, la santé et la sécurité des collaborateurs, ISO 31000 en 2009 pour fournir un cadre à la gestion des risques et finalement l’ISO 9001, qui intègrera dans sa version 2015 une exigence spécifique à la gestion du risque. Les situations indésirables sont ainsi décrites et maîtrisées par des procédures, des tâches, des rôles, des intervenants formés à la façon de les éviter et des indicateurs capables d’alerter le management de toute dérive par rapport aux objectifs de l’entreprise. Toutes les informations sont accessibles aux collaborateurs à travers un site WEB qui permet des vues complémentaires de la façon de gérer les risques : par processus ou procédure, par personne, rôle ou responsabilité, par catégorie de risque, projet d’amélioration ou niveau de formation avec la gestion des habilitations ou des permis. Toutes les normes de management du risque ont une exigence commune : identifier, analyser et évaluer l’impact des aléas sur l’atteinte des objectifs de l’entreprise tout en impliquant les parties prenantes. Mais comment la mettre en pratique ? En publiant un intranet dédié aux collaborateurs pour décrire et optimiser le fonctionnement interne, notre solution logicielle Click- N-Manage® présente la particularité d’impliquer naturellement les collaborateurs dans le processus de gestion des risques. Le logiciel est de plus complètement intégré au système de management de l’entreprise et permet d’évaluer formellement le degré de maîtrise des risques identifiés par l’organisation en place. Schéma du principe du fonctionnement de Click-N-Manager® : les rôles et responsabilités sont répartis parmi les collaborateurs pour maîtriser les risques en fonction de compétences et d’indicateurs spécifiques. En conclusion, la gestion des risques est devenue un véritable levier de la performance d’entreprise pour optimiser ses résultats tous azimuts à condition de l’étayer par un outil informatique performant capable de déceler les points faibles et de tirer profit des atouts de l’entreprise, de manière intégrée aux autres systèmes de management, du niveau le plus opérationnel jusqu’au niveau le plus stratégique. Click-N-Manage® a été conçu dans ce but. CHALLENGE OPTIMUM S.A. The Swiss Branch of Worms & Cie Vos produits et services de qualité, votre organisation performante, dans tous les secteurs, partout dans le monde. Audit, conseil, formation, logiciel, benchmark des systèmes de management et accompagnement à la traçabilité post-production figurent au centre de son expertise. Ses spécialistes conseillent plus de 600 clients partout dans le monde : Commission Européenne, groupes horlogers, leaders de l’industrie alimentaire ou des médias. Témoignages : «Démarche structurée de mise en conformité» «Rentabilité & Efficacité» «Simplicité & Ergonomie» «Outil très bien pensé» QUALITÉ RÉFÉRENCES DECEMBRE 2014 PAGE 57

Qualité Références - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.qualite-references.com