Views
2 years ago

Qualité Références n°81

  • Text
  • Travail
  • Ainsi
  • Risques
  • Formation
  • Outils
  • Processus
  • Gestion
  • Certification
  • Avril
  • Juin
De l’industrie pharmaceutique à l’établissement de la santé : quelles solutions ?

MANAGEMENT DE LA

MANAGEMENT DE LA PERFORMANCE SPÉCIAL AÉROSPATIAL « La qualité est un des axes majeurs de notre société comme cela a été réaffirmé par notre nouveau Président André-Hubert Roussel dès son arrivée dans l’entreprise début janvier. » Q.R. : COMMENT LA DIRECTION DE VOTRE NOUVELLE ORGANISATION A-T-ELLE RENFORCÉ LES ENGAGEMENTS EN TERMES DE QUALITÉ ? F.C. : ArianeGroup a réuni en juillet 2016 trois entreprises différentes venant d’Airbus, de Safran et incluant Herakles au sein d’une joint-venture . Depuis cette date, nous nous sommes d’abord attachés à mettre en commun nos bonnes pratiques, et avons harmonisé notre manière de travailler. C’est à partir de cette politique, que nous gagnons encore en qualité et agilité aujourd’hui. La qualité est un des axes majeurs de notre société comme cela a été réaffirmé par notre nouveau Président André-Hubert Roussel dès son arrivée dans l’entreprise début janvier. Q.R. : POURQUOI VOTRE SYSTÈME DE GESTION « LEAN » EST-IL CENTRÉ SUR LA CRÉATION DE VALEUR AJOUTÉE POUR VOS CLIENTS, SUR LA COMPÉTITIVITÉ ET LA SOUPLESSE DES PROCESSUS ? Décollage d’Ariane 5 en Guyane en juillet 2018. Q.R. : POURQUOI LA QUALITÉ EST-DONC UN DES FACTEURS DE LA COMPÉTITIVITÉ DE VOTRE GROUPE À LONG TERME ? F.C. : Compte tenu des enjeux financiers et de l’aspect un peu binaire de la réussite de la mission, la qualité des produits est une préoccupation constante. Cela passe par la maîtrise de nos processus de développement et de production dès la conception du produit pour obtenir des processus industriels robustes, alliant performance technique et économique. Ces efforts permettent de réduire le nombre de défauts et le coût de la non-qualité, ce qui est un facteur de compétitivité pour notre entreprise. Veiller à la qualité, c’est probablement le meilleur moyen de gagner de l’argent. F.C. : L’approche Lean permet d’analyser les processus de notre entreprise et de les améliorer en supprimant tout ce qui est sans valeur ajoutée pour nos clients. L’optimisation de ces processus les rend aussi plus faciles à comprendre et permet d’améliorer la qualité de nos produits en réduisant le risque d’erreur. Après l’époque des pionniers de la conquête spatiale, nous sommes maintenant à l’époque de la compétitivité industrielle et le Lean est une clé de notre évolution. Des mathématiques à la qualité Après l’école Polytechnique puis une thèse en mathématiques appliquées, François Coron a commencé sa carrière en tant qu’ingénieur en aérodynamique pour différents projets spatiaux, avant d’être responsable de secteurs d’études. Il a, ensuite, contribué au développement de nombreux projets au sein de différentes directions de programmes civils et militaires. Depuis environ un an, il occupe le poste de directeur de la qualité au sein de la direction technique d’Ariane Group sous la direction d’Hervé Gilibert. 14 IQUALITÉ RÉFÉRENCES • N°81 • Avril - Mai - Juin 2019

SPÉCIAL AÉROSPATIAL MANAGEMENT DE LA PERFORMANCE Q.R. : COMMENT VOTRE POLITIQUE SANTÉ SÉCURITÉ ET ENVIRONNEMENT PERMET-ELLE D’AMÉLIORER EN CONTINU VOTRE SYSTÈME DE PERFORMANCE ? F.C. : La sécurité et la préservation de l’environnement sont au cœur de nos préoccupations, que ce soit sur nos produits ou dans la vie quotidienne de nos collaborateurs. Cela concerne toute notre entreprise depuis la prise en compte des aspects environnementaux dans la conception (par exemple la règlementation REACH actuelle ou à venir) mais aussi bien sûr la sécurité lors des essais et des phases de production et de maintenance. Cela passe par des séances de formation et par des audits sur le terrain. Par exemple, des compagnons ont amélioré la sécurité des postes de travail en utilisant des outils moins dangereux et mieux adaptés. Au niveau de sites, des actions ont été aussi entreprises pour réduire l’impact environnemental : site éco-piétonnier, énergies renouvelables… Q.R. : COMMENT LE CONTRÔLE QUALITÉ CONTRIBUE-T-IL À UNE MEILLEURE PERFORMANCE ? F.C. : Ces contrôles peuvent revêtir différents aspects : le contrôle des pièces produites et la maîtrise de nos procédés. Encore une fois sur un lanceur, tout n’est pas vérifiable et nous ne pouvons pas essayer le produit avant sa mise à disposition au client comme le font la grande majorité des industriels. Il faut également une gestion et un traitement rigoureux des anomalies pour en assurer une parfaite traçabilité, mais aussi des audits. De plus, dès que nous obtenons un résultat non satisfaisant, nous en recherchons les causes racines afin de prendre les mesures correctives et préventives nécessaires pour éviter de reproduire la même erreur ; apprendre doit faire partie de nos gènes. Un groupe franco-allemand : du spatial à la défense L’activité d’ArianeGroup, avec ses 9000 collaborateurs en Allemagne et en France, comprend trois domaines d’activités en forte synergie : - le lancement spatial avec la production du lanceur Ariane 5, le développement d’Ariane 6, les services de lancement avec sa filiale Arianespace, - la défense avec le missile M51 de la Force Océanique Stratégique (Dissuasion Nucléaire) et ses moyens de mise en œuvre, - les équipements et les services pour les satellites, les engins spatiaux, les lanceurs, la défense, la sécurité et les infrastructures critiques et l’industrie. Q.R. : COMMENT VOTRE POLITIQUE RSE ET VOTRE STRATÉGIE QUALITÉ S’ARTICULENT-ELLES ? F.C. : Il y a beaucoup de points communs dans ces deux approches et ces aspects sont pilotés au niveau du comité exécutif de notre société. Ainsi, les processus de traitement des problèmes techniques et des accidents ou quasi accidents suivent le même processus. « La Quality Academy réalise de nombreuses sessions de formation sur des sujets majeurs en adaptant le contenu au niveau de formation nécessaire. » Q.R. : QUELLE EST LA CONTRIBUTION DE VOTRE QUALITY ACADEMY À LA PERFORMANCE DE VOTRE GROUPE ? F.C. : La qualité est l’affaire de tous et pas bien sûr uniquement de la direction de la qualité. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de former chacun sur ces questions. La Quality Academy réalise de nombreuses sessions de formation sur des sujets majeurs en adaptant le contenu au niveau de formation nécessaire. Nous avons, par l’exemple, la méthode dite des trois modules qui vont du plus simple au plus approfondi pour rechercher les causes à l’origine un problème de non qualité. Pour nous, la culture Qualité fait intégralement partie de la culture d’entreprise, et ces démarches y sont complétement intégrées car il ne peut pas y avoir dichotomie. Q.R. : VOUS AVEZ OBTENU DES CERTIFICATIONS ISO 9001, EN 9100, AQAP2110, ET ISO/TS 16949 EN SEULEMENT SIX MOIS. QUE REFLÈTE CETTE SITUATION ? F.C. : Les standards que vous mentionnez ont beaucoup progressé et sont de plus en plus utilisés dans les entreprises. C’était très important pour nous et pour nos clients d’obtenir ces certifications. Les systèmes Qualité de nos trois sociétés d’origine étaient déjà très développés. Le défi a été d’aboutir à un système qualité unique appliqué partout reprenant en les améliorant les trois systèmes d’origine. N’oublions pas non plus la certification IATF pour nos activités dans l’automobile en particulier, pour les générateurs de gaz pour les Airbags. Tout cela a été possible grâce à la très forte mobilisation de nos employés . Enfin, toutes ces actions ont contribué à la construction de notre jeune société et à l’intégration de chacun. Propos recueillis par Valérie Brenugat QUALITÉ RÉFÉRENCES • N°81 • Avril - Mai - Juin 2019 I15

Qualité Références - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.qualite-references.com