Views
1 year ago

Qualité Références n°84

  • Text
  • Afpm
  • Travail
  • Solutions
  • Janvier
  • Mars
  • Ainsi
  • Processus
  • Entreprises
  • Outils
  • Gestion
  • Groupe
Solutions numériques : de la GED à l’IA

EXCELLENCE, DEMARCHE,

EXCELLENCE, DEMARCHE, MANAGEMENTEXCELLENCE, RSE ET ENVIRONNEMENTQ.R. : EN 2018, LA RATP A OBTENULE LABEL ENGAGÉ RSE D’AFNORCERTIFICATION. QUEL NIVEAUDE PERFORMANCE AVEZ-VOUSOBTENU ?S.M. : C’est la première entreprise detransport au monde à obtenir le niveaude maturité "Confirmé" avec un périmètreaussi important dès la premièreévaluation. Ce label récompense sonniveau de performance en matière dedéveloppement durable sur son territoirehistorique en Île-de-France.Q.R. : QUELLES SONT LESGRANDES LIGNES DE LAPOLITIQUE ENVIRONNEMENTALEDU GROUPE RATP ?S.M. : La politique environnementaledu Groupe comporte de nombreusesactions sur la santé environnementale,qui est une attente sociale et sociétaleforte. Il s’agit d’améliorer le confort thermiquedans ses espaces, de réduire lapollution de l’air, de limiter les nuisancesacoustiques et vibratoires pour ses voyageurs,ses riverains et ses collaborateursen mettant en place des mesuresde prévention et/ou de réduction de cesnuisances.Nous contribuons également au développementde l’économie circulaire àtravers en particulier le projet « Quartierdes deux rives » que nous pilotonsen partenariat avec la ville de Paris. Ceprojet a pour objectif de développerl’économie circulaire dans les quartiersdes gares de Lyon, Bercy et Austerlitzet de Tolbiac, pour en faire un quartieroù rien ne se perd et tout se transforme.Et puis, la politique environnementaleintègre des engagements ambitieux surl’énergie et le climat. Ainsi, la RATPse fixe comme objectifs de réduire de20% ses consommations énergétiqueset de 50% ses émissions de gaz à effetde serre entre 2015 et 2025. Il faut savoirque les modes de transports collectifsconsomment relativement peu d’énergiepar voyageur transporté. Le trajet d’unvoyageur en métro ou en RER nécessitehuit à dix fois moins d’énergie que lemême parcours en voiture particulière ;un bus, deux fois moins. Toutefois, laRATP est engagée dans une démarchede performance pour améliorer encorel’efficacité de ses réseaux de transports.Enfin, le groupe RATP est déterminéà réduire sa consommation en eau et àaméliorer la gestion de ses déchets à lafois sur ses sites tertiaires et industriels(centres bus, ateliers ferrés).« Réduire son empreinteenvironnementale est l’un desprincipaux engagements dugroupe RATP. »Q.R. : POURQUOI VOTRE GROUPEA MIS EN AVANT SA CONSCIENCEENVIRONNEMENTALE ?S.M. : Réduire son empreinte environnementaleest l’un des principauxengagements du groupe RATP qui estle partenaire privilégié des villes bascarbone, frugales et inclusives. Il est,d’ailleurs, essentiel d’aller au-delà dela réglementation et ne pas se limiterà réduire ses impacts. C’est pourquoile groupe RATP a été pionnier dans denombreux projets environnementauxsur les thématiques énergie et climat ouencore sur la qualité de l’air ou l’économiecirculaire.C’est aussi un enjeu stratégique pour leGroupe. En effet, la mobilité façonnel’aménagement d’un territoire, la viequotidienne de ses habitants et desacteurs socio-économiques. C’estpourquoi et compte tenu des transitionssociétales, numériques, territoriales,environnementales que lemonde connaît aujourd’hui, engagerune démarche RSE et mettre en avantsa conscience environnementale, pourun acteur de la mobilité, est un enjeustratégique. J’ajouterai que c’est un levierde différenciation.Q.R. : QUELS OUTILS DE MESUREDE LEUR PERFORMANCEENVIRONNEMENTALE VOTREGROUPE AVEZ-VOUS ADOPTÉ ?S.M. : Ils sont nombreux et c’est difficilede tous les citer. Nous possédonsdes outils de collecte de données et dereporting pour établir notre Déclarationde performance extra-financière etrépondre aux agences de notation. Nousavons également un réseau de surveillancede la qualité de l’air de nos espacessouterrains qui nous permet de suivreen continu, et maintenant depuis plusde vingt ans, les différents paramètres dequalité de l’air. Et puis, je citerais aussiles outils de supervision des consommationsd’énergie et d’eau en particulier, latélérelève etc.Q.R. : COMMENT CONCILIEREXCELLENCE OPÉRATIONNELLE,RSE ET PERFORMANCEENVIRONNEMENTALE ?S.M. : Il n’y pas d’opposition, nos politiquessont complémentaires. Dans uncontexte économique, réglementaireet social toujours plus complexe et enmutation, où les exigences du marchéet la concurrence sont de plus en pluscontraignants, elles permettent notamment:• de donner confiance aux partenaires,clients et fournisseurs en démontrantla performance de l’entrepriseet son engagement à satisfaireles besoins des clients, à prendreen compte les exigences réglementaireset les attentes sociétales et àfavoriser la santé et la sécurité dessalariés et des tiers,• d’améliorer la performance globalede l’organisation. ●Propos recueillis parValérie Brenugat28 IQUALITÉ RÉFÉRENCES • N°84 • Janvier - Février - Mars 2020

DES SOLUTIONS NUMÉRIQUES : DE LA GED À L’IADOSSIERDes solutionsnumériques : de la GED à l’IASOMMAIRE30 Les défis de la transformation digitale dans l’industrie34 Transformation des solutions Qualité à l’aube de 202036 Boc Group : de l’édition au conseil38 Norme NF : quel intérêt pour les éditeurs de logiciels et les utilisateurs ?40 Projet CRM : les 4 points clés pour réussir à l’heure de la révolution numérique44 L’expertise, un fruit de la polyvalence au service de l’innovation46 Eurodecision : l’IA au service de la qualité50 Maintenance industrielle : comment réussir sa dématérialisation ?©IstockQUALITÉ RÉFÉRENCES • N°84 • Janvier - Février - Mars 2020 I29

Qualité Références - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.qualite-references.com