Views
1 year ago

Qualité Références n°84

  • Text
  • Afpm
  • Travail
  • Solutions
  • Janvier
  • Mars
  • Ainsi
  • Processus
  • Entreprises
  • Outils
  • Gestion
  • Groupe
Solutions numériques : de la GED à l’IA

BILLET74

BILLETIMAGE DES ENTREPRISES :FAISONS LA RÉVOLUTION !© DRChristian DoucetMembre du comité éditorial deQualité Référence et consultantLa France va mieux. Le chômage recule et les différentsrisques (coronavirus, grèves contre le réforme des retraites,crise américano-chinoise...) semblent ne pas devoirremettre en cause une croissance somme toute encorefaible. Mais c’est mieux que rien et qu’avant...Mais une autre limite, purement française, reste toutefoispendante pour la suite : la difficulté des entreprises àrecruter dans de nombreux secteurs. Et cela alors qu’il ya toujours des millions de chômeurs. Et c’est en train dedevenir le facteur limitant principal...C’est une situation relativement nouvelle dans notre pays.On peut l’imputer à des manques de formations initialesadaptées mais un facteur plus grave semble patent : lamauvaise image générale des entreprises qui fait qu’ellesne donnent pas envie à des millions de sans-emplois.les grandes : télé travail, aides au sport, conciergerie, formationsinternes, relations détendues entre managers et collaborateurs,partage équilibré des profits, congés flexibles,comité social et économique, groupes d’échange... Pas leClub Med mais presque, et tout en maintenant, voire enaméliorant, la productivité...Il est temps d’oublier le management « à la papa », fondésur des managers tout puissants et des salariés corvéablesà merci. Il est temps de faire en sorte que les entreprisessoient des lieux de vie agréables. Les petites entreprisespeuvent apporter la convivialité des relations, la responsabilisationet l’écrasement des hiérarchies, les grandesleurs moyens plus importants. Les entreprises doiventêtre fières de leurs réalisations et le faire partager à leurspersonnels et au public. Elles doivent suivre la motivationde leurs personnels et lutter lorsque celle-ci se dégrade.Elles doivent critiquer les mauvaises pratiques humaineset encenser les réussites. Bref, elles doivent devenir lesapôtres du bien-être au travail.Lorsqu’on se sent bien, on bosse bien, les résultats sontbons et la qualité peut voisiner avec l’excellence.Je reviens d’une séance d’échanges avec des lycéens pourleur expliquer les entreprises. J’ai commencé par leurdemander comment ils percevaient justement celles-ci, etpour beaucoup c’était un lieu d’exploitation des salariés pardes patrons riches, avec des conditions de travail astreignanteset peu motivantes et des salaires faibles. Bref, celane donnait pas envie...Christian DoucetSi cet article vous a intéressé, faites part de vos réactionssur l’e-mail : ccdt@cegetel.net. Après accord de la rédaction,vos remarques seront publiées dans le prochain numérode Qualité Références.Nous savons tous que cette image est fausse. Elle est dueaux quelques malversations de patrons, rares mais largementmédiatisées : licenciements « boursiers », recherchedu profit à tous crins, managements « délirants » (pensonsà France Telecom ou aux burn-outs de salariés) mais noussommes dans une civilisation de communication, danslaquelle l’image est déterminante.Les entreprises ne pourront pas durablement se développersi cette image se perpétue. Elles doivent au contrairedonner envie si elles veulent pouvoir trouver les hommeset femmes de valeur dont elles ont besoin. Beaucoup d’entreelles en sont bien conscientes et je suis frappé par la qualitéde vie offerte par de plus en plus d'entreprises, notammentQUALITÉ RÉFÉRENCES • N°84 • Janvier - Février - Mars 2020 I9

Qualité Références - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.qualite-references.com